Accueil       Algorithmes contre le Coronavirus      

Coronavirus: analyse de l'évolution de la pandémie et prévisions pour les prochains jours

Publié le 2 avril 2020 à 11:50

Evolution du nombre de décès liés au COVID-19 par million d'habitants.

Nous avons retiré les pays où les données ne sont pas considérées comme fiables (comme par exemple la Chine)
La méthode de calcul pouvant être différente d'un pays à l'autre, ce qui est important à regarder c'est l'évolution (en effet, d'un jour à l'autre la méthode de comptage ne change pas pour le même pays).
C'est malheureusement en Espagne où l'augmentation est actuellement la plus rapide.
Nos sources de données: Engineering (CSSE) de la Johns Hopkins University

monde0104.png

Publié le 1 avril 2020 à 16:30

Nous sommes plutôt optimiste pour l'Italie
A ce jour il y a eu 105.792 personnes déclarées positives au COVID-19

L'Italie pourrait atteindre les 120.000 cas aux alentours du 07 avril, mais l'augmentation est heureusement de plus en plus faible

italieprev0104.png

Publié le 1 avril 2020 à 16:00

Il y a 6 jours, nous avions donné des prévisions pour l'ITALIE (courbe en orange). Malheureusement nous étions un peu trop optimiste par rapport à la réalité (courbe en bleu).
Nous allons essayer de redonner des prévisions d'évolution pour les prochains jours

italieprevisions0104.png

Publié le 1 avril 2020 à 14:40

Bonne nouvelle en provenance de l'Italie: dans toutes les régions, le confinement a produit ses effets. Le nombre de personnes qui ont été détectés positifs au COVID-19 augmente de moins en moins vite

Pour comparer les régions italiennes qui sont de tailles différentes, nous avons effectué notre étude par million d'habitants.

La Lombardie est la région la plus touchée. Ce qui est intéressant à observer c'est que le pic de l'épidémie (le moment à partir duquel l'augmentation est de moins en moins rapide) s'est produit au même moment dans toutes les régions italiennes: aux alentours du 25 mars. Sur la courbe, cela correspond aux points où les dérivées secondes s'annulent (ce sont les points d'inflexion)

La France ayant commencé son confinement 10 jours après l'Italie, notre pic de l'épidémie pourrait se situer aux alentours du samedi 4 avril
Nos sources de données brutes: les données récupérées en Open Data auprès des hôpitaux italiens https://www.infodata.ilsole24ore.com/2020/03/14/open-data-la-mappa-della-protezione-civile-sui-dati-del-contagio-coronavirus-italia/

italie0104.png

Publié le 31 mars 2020 à 16:40

Voici le pourcentage de décès parmi les personnes hospitalisées à cause du COVID-19, à la date du 31 mars 2020.
La moyenne nationale est à 13%.

Nous avons retiré, pour cette comparaison, tous les départements où le nombre d'hospitalisations et le nombre de personnes en réanimation sont inférieurs à un certain seuil.
Nous ne gardons donc que les départements où les nombres sont assez importants pour que les taux calculés soient significatifs

A Marseille, le taux nombre de décès / nombre d'hospitalisation reste stable à 4% !
Le plus bas taux de France !

Pour être sûr de ne pas avoir de biais (peut être qu'à Marseille les gens sont plus facilement hospitalisés, même en cas de non gravité ?) nous avons étudié le rapport taux réanimation / hospitalisation.
Le taux à Marseille y est de 23%, ce qui est exactement la moyenne nationale.
Il n'y a donc, à priori, aucun biais.

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

taux.png

Publié le 31 mars 2020 à 14:40

20.946 personnes sont actuellement hospitalisés dans les hôpitaux en France, à cause du COVID-19:
12.457 hommes et 8.279 femmes

Nos départements sont touchés de manière très diverses. Pour comparer ce qui est comparable, nous avons calculé le nombre de personnes hospitalisées COVID-19 par millier d'habitants.

En noir, nous avons les départements les plus touchés: plus d'1 personne sur 1000 y est actuellement hospitalisée pour cause de COVID-19.
Le Haut-Rhin est le département le plus touché avec près de 3 personnes hospitalisées par millier d'habitants
Paris est le 2ème département le plus touché

Viennent ensuite les départements en ROUGE (entre 0.6 et 1 personne hospitalisée par millier d'habitant)
Puis viennent les départements en ORANGE (entre 0.35 et 0.6)
Puis viennent les départements en JAUNE (entre 0.22 et 0.35)
Et les départements en VERT: moins de 0.22

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

mars31.png

Publié le 30 mars 2020 à 15:50

Voici le pourcentage de décès parmi les personnes hospitalisées à cause du COVID-19.
La moyenne nationale est à 13%
Etonnement, ce taux varie beaucoup d'un département à l'autre.
Nous avons retiré, pour cette comparaison, tous les départements où il y a moins de 900 hospitalisations (donc là où le nombre de cas n'est pas assez significatif pour une comparaison).
Dans le Haut-Rhin, 35% des personnes hospitalisées sont décédés ! Malheureusement cela prouve que les hôpitaux de ce département ont été complètement débordés

A Marseille, le taux est seulement à 4% ! Il faut mieux être soigné du Coronavirus à Marseille plutôt qu'ailleurs.
Pour être sûr de ne pas avoir de biais (peut être qu'à Marseille les gens sont plus facilement hospitalisés, même en cas de non gravité ?) nous avons effectué la même étude en comparant le rapport nombre de décès sur nombre de personnes en réanimation: le résultat est identique ! C'est encore à Marseille où le rapport est le plus bas. Il n'y a donc, à priori, aucun biais. Sauf si quelqu'un m'en trouve 1 ?

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

deces.png


Publié le 30 mars 2020 à 13:00

Evolution nombre de cas COVID-19 aux USA, par état, et par million d'habitants
C'est de loin l'état de New York le plus touché; et c'est là où l'augmentation est la plus rapide.
Bonne nouvelle: l'état de Washington a réussi à contenir l'épidémie. Comment ont-ils fait ? Nous essayerons d'enquêter

USA_30mars.png


Publié le 30 mars 2020 à 8:00

Quelles données analyser pour étudier l'évolution de la pandémie: le nombre de cas confirmés ? Le nombre d'hospitalisations ? de cas en réanimation ? de décès ?
« Le principal critère à regarder, c’est le nombre de patients qui viennent à l’hôpital pour se faire dépister et qui sont diagnostiqués positifs » insiste Jean-Stephane Dhersin, mathématicien au CNRS et spécialiste de la méthodologie des épidémies.
Analyser le nombre d'hospitalisations ou de décès par département peut en effet, à partir de maintenant, comporter des biais importants: de plus en plus de personnes en réanimation sont transférées d'une région à l'autre
De ce fait, désormais, nous privilégierons l'étude et l'évolution du nombre de cas diagnostiqués positifs




Publié le 29 mars 2020 à 20:00

ANALYSE DE L'EVOLUTION par département
Nombre de NOUVELLES personnes hospitalisées ces 24 dernières heures, par département, et par millier d'habitants

ATTENTION:
il s'agit ici d'EVOLUTION par rapport à la veille (et NON de cumulé).
Le calcul est effectué par millier d'habitants

Par exemple, la Nièvre avec 209 161 habitants et 12 nouvelles hospitalisations est en NOIR

En noir: les départements où l'EVOLUTION est la plus inquiétante.
Puis viennent les départements en ROUGE
Puis ceux en ORANGE
et enfin les département en VERT

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

departement.png


Publié le 29 mars 2020 à 11:00

En France nous avons réussi à ralentir très légèrement la progression par rapport à l'Italie: jusqu'à présent nous avions un retard de 9 jours par rapport à l'Italie; nous avons maintenant un retard de 10 jours
Et heureusement, même avec un décalage de 10 jours, nous avons beaucoup moins de décès qu'eux.

Toutefois la situation n'est pas bonne.
Voici les prévisions pour les prochains jours (jusqu'au 7 avril).
Malheureusement, la marge d'erreur est très faible

Source de nos données: https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/coronavirus-covid19-evolution-par-pays-et-dans-le-monde-maj-quotidienne/

franceprevisions.png


Publié le 29 mars 2020 à 10:30

Revenons sur ce que nous avions prévu pour les USA il y a 9 jours (voir notre article du 20 mars, 14:49).
Malheureusement, nous ne nous étions pas trompé.

Il y a beaucoup d'inertie, et autant des prévisions à 1 mois serait très difficile à donner, autant des prévisions à 8 jours peuvent être calculées avec une marge d'erreur assez faible


USAprevisions.png


Publié le 27 mars 2020 à 18:00

Nombre de personnes en Réanimation dans les hôpitaux des Bourgogne-Franche-Comté, par million d'habitants.

Remarque: les départements étant de tailles différentes, pour comparer ce qui est comparable, il était important d'effectuer les calculs par million d'habitants

La situation va devenir préoccupante pour 2 départements: Territoire de Belfort et la Haute-Saône, où nous sommes en phase d'accélération importante.
A l'inverse, la Nièvre n'est presque pas touchée

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

Bourgogne.png


Publié le 27 mars 2020 à 17:30

Voici l'évolution du nombre de personnes en Réanimation dans les hôpitaux des Hauts-de-France.
Les départements étant de tailles différentes, pour comparer ce qui est comparable, nous avons fait les calculs par million d'habitants

La situation la plus préoccupante est pour le département de l'Oise.
Les capacités au niveau national sont de 100 lits de réanimation par million d'habitants.
Dans l'Oise, nous en sommes déjà à 80

Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

hautsdefrance.png


Publié le 27 mars 2020 à 16:00

Nous avons effectué une étude de données sur le nombre de personnes en réanimation actuellement en Ile de France à cause du Coronavirus

La situation nous paraît très préoccupante.

Au niveau national, nous avons à peu près 100 lits de réanimation par million d'habitants.
A Paris aujourd'hui ce nombre de 100 personnes en réanimations par million d'habitants est déjà dépassé.

Et l'augmentation ne faiblit pas
Source de nos données: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

reanimationidf.png


Publié le 27 mars 2020 à 14:00

La région GRAND EST est très diverse.
Nous avons récupéré les données sur le nombre de personnes en réanimation dans les hôpitaux des 10 départements du Grand Est.

Le département où il y a le plus de monde en réanimation (et où malheureusement la progression est la plus rapide) est le Bas-Rhin

Source de nos données: les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (site https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/)

reanimationgrandest.png


Publié le 26 mars 2020 à 18:00

Ce soir il y a 2 endroits préoccupants: la Lorraine et surtout l'Alsace (remarque: pour la région GRAND EST nous sommes revenu aux anciennes régions: Champagne, Lorraine, Alsace; car la région est très diverse et la Champagne est assez peu touchée).

Nous sommes toujours dans la phase d'accélération. Nous attendons les points d'inflexion qui correspondront au début de l'essoufflement de la progression. Nous n'y sommes pas encore

france2503.png


Publié le 26 mars 2020 à 11:00

Voici nos prévisions pour l'Italie pour les prochains jours.
L'Italie devrait atteindre les 100.000 cas détectés aux alentours du 02 avril.
(rappel: au 25 mars soir, 74.386 cas avait été détectés).

L'Italie aperçoit les premières lueurs de jour au bout du tunnel !

L'Italie a 8-10 jours d'avance sur la France: l'Italie est entrée en confinement le 8 mars; la France le 17 mars.
Notre étude sur l'Italie nous permettra dans les heures qui viennent de vous proposer des prévisions pour la France


italieprevisions.png


Publié le 26 mars 2020 à 09:00

Le point d'inflexion a été atteint en ITALIE pour toutes les régions ! On l'attendait avec impatience; il est là !

Le point d'inflexion est le point où, dans la courbe, la dérivée seconde change de signe. En d'autres termes, finie la période où l'augmentation du nombre de cas accélérait. Nous entrons dans une période où il y a toujours augmentation, mais elle perd en intensité.

L'Italie ne voit pas encore le bout du tunnel, mais elle vient de dépasser la moitié du tunnel !!!! C'est une bonne nouvelle


italie2503.png


Publié le 25 mars 2020 à 22:30

Comparons maintenant les prévisions que nous donnions il y a maintenant 7 jours (voir notre article du jeudi 19 mars 2020, à 19h51) avec ce qu'il y a réellement eu.
Le réel (en orange) est légèrement en dessous de nos prévisions initiales (en bleu): c'est une bonne nouvelle !


previsions.png


Publié le 25 mars 2020 à 17h30

La région Grand Est est la région de France la plus touchée par le Coronavirus.
Mais la région est vaste et diverse.

Alors que la situation est inquiétante en Alsace, la Champagne-Ardenne est relativement peu touchée: elle est, par habitant, légèrement en dessous de la moyenne nationale.

Source de nos données brutes: Les données hospitalières quotidiennes relatives à l'épidémie du COVID-19 par département (site https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-a-lepidemie-du-covid-19/)



grandest.png


Publié le 25 mars 2020 à 11h20

Est-il utile d'étudier l'évolution du nombre de cas détectés s'il ne représente que le haut de l'iceberg (la majorité des malades n'étant pas détectés)

La réponse est: OUI (mais avec prudence).
Car c'est une évolution que nous étudions: les accélérations, les stagnations, les points d'inflexion. Si la partie émergée de l'iceberg double en 24 heures, c'est que l'Iceberg dans sa globalité a doublé en 24 heures
Peu importe si la partie émergée de l'iceberg représente 5% ou 50% de la totalité de l'iceberg

Les comparaisons entre pays doivent tout de même être effectuées avec précaution. Nous essayons de faire attention aux biais, mais malheureusement nous n'avons pas le choix: il y aura des biais.
Il y a aura moins de biais dans la comparaison des différentes régions d'un même pays (si naturellement le comptage s'effectue de la même façon dans toutes les régions du pays étudié)



iceberg.png


Publié le 25 mars 2020 à 10h00

La situation aux ETATS-UNIS est complètement différente d'un état à l'autre.

Avec 1.300 cas détectés par million d'habitants c'est à New York que la situation est de loin la plus préoccupante.
Dans les autres états, l'épidémie progresse très lentement.
Dans l'état de Washington (qui était le premier état avec de nombreux cas), la progression est très faible.

Pourquoi de telles différences d'évolution d'un état à l'autre ?
Est-ce dû aux températures, à l'humidité, à la densité de population, à la culture des populations ?
La question est très importante. La réponse ne sera pas simple à donner.
Nous avons beaucoup de données et nous allons entraîner nos algorithmes sur nos jeux de données.
L'objectif final est d'essayer d'effectuer des prévisions d'évolution de l'épidémie



USA_state_2403.png



Publié le 24 mars 2020 à 22h10

Comparons maintenant nos régions françaises avec la Lombardie (Italie) et la région de Wuhan (Chine).

L'épidémie s'est essoufflée à 3.600 cas déclarés par million d'habitants dans la région de Wuhan.
La Lombardie approche des 3.600 cas qu'elle devrait atteindre dans 2 jours. Que va-t-il alors se passer ? L'épidémie va-t-elle alors s'essouffler dans cette région ? La Lombardie va-t-elle connaitre la même évolution que la Chine ? Espérons !!! Réponse dans les 3 jours qui viennent.

Les régions françaises sont beaucoup moins touchées. La 1ère région française (le Grand EST) n'a que 800 cas déclarés par millions d'habitants
Et la bonne nouvelle c'est que la progression s'y fait beaucoup plus lentement que ce qu'avaient connu la Lombardie ou Wuhan



compraraison24.png


Publié le 24 mars 2020 à 22h00

La situation est vraiment contrastée en France ce soir.

Il y a une région où la situation est très préoccupante: c'est le Grand EST.
Cette région arrive en tête en nombre de cas déclarés positifs, par million d'habitant (nous approchons des 1.000 cas par million d'habitants). De plus, il y a une accélération de l'augmentation.
Dans les autres régions, on a plutôt de bonnes nouvelles: il n'y aucune accélération de l'augmentation. Est-ce les 1ers effets du confinement ? Cela reste à confirmer: les prochains jours seront décisifs.
Nous avons ajouté la Belgique à notre graphique.



france_compraraison24.png


Publié le 23 mars 2020 à 22h00

Nous avons voulu comparer l'évolution de l'épidémie du Coronavirus dans les différentes régions françaises avec celle de la province de Wuhan (la région de Chine qui a été la plus touchée) et la Lombardie (la région italienne la plus touchée).

Dans la région de Wuhan (région qui avait été mise en quarantaine), l'épidémie s'est essoufflée quand les 3.600 cas détectés par million d'habitants ont été atteints

En Lombardie, nous nous approchons des 3.000 cas détectés par million d'habitants. La progression y a été beaucoup plus rapide qu'en France. Ce qui est inquiétant c'est que le nombre de cas y augmente toujours très vite malgré le fait que cette région est en confinement depuis déjà 14 jours.
En Lombardie, va-t-on plafonner à 3.600 cas par million d'habitants comme à Wuhan ?
Aura-t-on la même évolution en France ?

Pour la 1ère fois, dans les prochains jours, nous essayerons de vous proposer des prévisions long terme sur ce qu'il pourrait se passer en France dans les prochaines semaines



france_compraraison.png


Publié le 23 mars 2020 à 20h00

Courage au Grand Est. C'est dans cette région que l'accélération est la plus importante



france_2303.png


Publié le 23 mars 2020 à 18h00

L'augmentation du nombre de cas de Coronavirus aux USA est très rapide.
Toutefois, quand on analyse la situation Etat par Etat, on s'aperçoit que seul l'Etat de New York est véritablement touché.
L'évolution dans l'Etat de Washington est peu rapide.

Et dans les autres Etats, le nombre de cas détectés par million d'habitant est moindre et l'évolution est également peu rapide.

Remarque: certains Etats étant plus peuplés que d'autres, pour comparer ce qui est comparable, nous donnons le nombre de cas par million d'habitants.



USA_state_2303.png


Publié le 23 mars 2020 à 17h00

Est-il utile d'étudier l'évolution du nombre de cas détectés s'il ne représente que le haut de l'iceberg (la majorité des malades n'étant pas détectés)

La réponse est: OUI
Car c'est une évolution que nous étudions. Si la partie émergée de l'iceberg grossit, c'est que l'Iceberg dans sa globalité est plus gros.
Nous supposons ici que le rapport Nombre de cas détectés sur nombre de cas non détectés reste constant au cours du temps.

Pourquoi ne pas nous contenter d'étudier le nombre de décès et son évolution ?
Car les décès (quand il y a un décès) proviennent en moyenne 10 à 16 jours après la détection.
N'étudier que les décès c'est avoir du retard et ne pas pouvoir prévoir à l'avance le pic de l'épidémie.


iceberg.png


Publié le 22 mars 2020 à 22h00

Evolution en ITALIE, par province

Certaines régions étant plus peuplées que d'autres, pour comparer ce qui est comparable, nous donnons le nombre de cas par million d'habitants.

La Lombardie était jusqu'à présent la région la plus touchée.
Mais les cas explosent maintenant dans la Vallée d'Aoste. Nous y avons maintenant 3.000 cas détectés par million d'habitant

Pour comparaison, les régions françaises les plus touchées sont à 600 cas pour 1 million d'habitants

Nous sommes donc toujours en phase d'accélération en Italie

Source de nos données brutes: https://raw.githubusercontent.com/pcm-dpc/COVID-19/master/dati-province/dpc-covid19-ita-province.csv

italie_province.png

Publié le 22 mars 2020 à 18h00

Voici l'évolution du nombre de cas détectés par région.

Certaines régions étant plus peuplées que d'autres, pour comparer ce qui est comparable, nous donnons le nombre de cas par million d'habitants.

C'est le Grand Est et la Corse qui sont les plus touchés; suivis par l'Ile de France et la Bourgogne-Franche-Comté.

C'est en Ile de France où l'augmentation est actuellement la plus importante

region.png

Publié le 20 mars 2020 à 16h00

Un exemple intéressant est l'évolution de l'épidémie en Corée du Sud: en quelques jours, la progression s'est ralenti puis le nombre de cas a baissé

L’utilisation des données personnelles pour suivre les malades
Les personnes en quarantaine sont contactées deux fois par jour pour suivre leur état. De plus, le gouvernement suit à la trace les infectés par leur téléphone et leur carte bancaire et informe les personnes alentour de la présence d'un malade.
À Taïwan, les personnes revenant d'une zone contaminée sont confinées à la maison et leurs déplacements sont suivis via leur smartphone pour s'assurer qu'elles ne quittent pas leur domicile.

Des mesures intrusives qu'on imagine difficilement applicables en France.

Les courbes d'évolution de chaque pays vont nous indiquer quelle population est disciplinée et quelle population ne l'est pas.

coreedusud2003.png


Publié le 20 mars 2020 à 14h00

C'est aux Etats-Unis que la situation sera la plus dramatique. L'accélération y est plus importante que partout ailleurs.
Malheureusement, il y aura plus de 100.000 cas détectés avant la fin du mois de mars et plus de 1.500 morts aux USA.

Comment faisons nous nos études:
1) certains pays sont en avance (comme l'Italie) sur les autres et nous apportent donc beaucoup d'informations.
2) nous étudions les points d'inflexion, l'accélération (la dérivée seconde), ainsi que l'accélération de l'accélération (dérivée tierce)
Il y a beaucoup d'inertie. De ce fait les prévisions jusqu'à 8 jours sont assez justes; et les mesures de confinement n'ont pas d'impact à très court terme
Nos sources de données brutes: Johns Hopkins University CSSE

usa2003.png


Publié le 19 mars 2020 à 20h00

Avec 10.995 cas détectés en France depuis le début de l'épidémie, en date du 19 mars, nous sommes malheureusement toujours en phase d'accélération.
Pour l'instant le confinement n'a eu aucun impact dans l'évolution; mais c'est normal car nous n'en sommes qu'au début
Nous devrions dépasser les 35.000 cas dans 8 jours en France

france_1903.png


Publié le 18 mars 2020 à 23h00

Avec 475 décès supplémentaire en Italie sur la seule journée d'aujourd'hui, l'accélèration (qui s'était arrêtée pendant 3 jours; voir article d'hier) reprend.
Nous guettons tout signe de retournement de tendance; malheureusement aucun signe pour le moment

L'Italie est en confinement depuis 7 jours.
italie_deces_1803


La situation n'est pas bonne ce soir en France. Et les prévisions ne sont pas réjouissantes.
9134 cas détectés en France depuis le début de l'épidémie. Et malheureusement cela continue à s'accélérer

Nous suivons l'Italie avec 8 jours de retard (nous progression tout de même légèrement moins vite qu'eux il y a 8 jours).

Malheureusement le mauvais film catastrophe continue: nous passerons les 20.000 cas à la fin de la semaine; et les 30.000 cas au cours de la semaine prochaine
france_1803




Publié le 18 mars 2020 à 11h00

Evolution cas détectés Coronavirus:
La France est en décalage de 8 jours par rapport à l'Italie
Les USA sont en décalage de 10 jours par rapport à l'Italie

Mais là où l'évolution française en nombre de cas est moins dramatique que celle qu'à connue l'Italie (voir articles précédents), aux USA c'est l'inverse: c'est pire.
Tous les 4 jours, le nombre de cas détectés est multiplié par 3. Cette accélération est constante.
Et malheureusement, le gouverrnement américain n'a pas l'air de vouloir prendre des mesures de confinement: les étudiants continuent à fêter Spring Break
usa_1803




Publié le 17 mars 2020 à 22h30

L'évolution du nombre de cas détectés en France est plutôt encourageante ce soir.

Jusqu'à présent, la courbe française en nombre de cas détectés suivait exactement la courbe italienne avec 8 jours de décalage.
Bonne nouvelle, ce n'est plus le cas. En France, nous progressons désormais moins vite que l'Italie d'il y a 8 jours

Ci-dessous la courbe italienne (les données réelles)
et la courbe française avec les prévisions pour les prochains jours.
En France, nous sommes toujours dans la phase d'accélération; mais la dérivée seconde (l'accélération) pourrait tomber à 0 avant la fin de la semaine
italie_1703 france_1703


Publié le 17 mars 2020 à 22h00

Enfin quelques bonnes nouvelles en provenance d'Italie: le nombre de décès y augmente toujours;
mais il n'y a plus d'accélération (la dérivée seconde est à 0).
La vitesse reste constante depuis 3 jours: 345 décès supplémentaires par jour.

Les prochains jours seront décisifs.
italie_1703_deces


Publié le 16 mars 2020 à 22h00

Voici les dernières prévisions pour les prochains jours.
Jusqu'au 16 mars ce sont des données réelles.
A partir du 17 mars, ce sont des prévisions.
casfrance1603202002


Publié le 16 mars 2020 à 14h30

Le Royaume-Uni se distingue du reste du monde: le gouvernement britannique a fait le choix d'autoriser les activités quotidiennes ainsi que tous les rassemblements publics.
C'est une très mauvaise chose pour la population britannique, mais une bonne chose pour tout ceux qui vont analyser les données.
En effet, nous allons pouvoir calculer l'impact des mesures de confinement en France en comparant l'évolution de l'épidémie en France avec celle du Royaume-Uni.



Publié le 16 mars 2020 à 10h30

Nous avons recupérés les données brutes de l'Université Johns Hopkins, plus précisément le Center for systems science and engineering (CSSE): toutes les données sur le nombre et l'évolution du nombre de cas détectés et de décès liés à l'épidémie de Coronavirus.
Nous donnerons des prévisions tous les matins.
Nous sommes toujours en phase d'accélération. Le nombre de cas annoncé ce soir pour la France devrait être compris entre 6.700 et 7000. Demain soir, on devrait nous annoncer aux alentours de 8.500 cas détectés.
Tous les jours nous étudions l'évolution du nombre de cas détectés en France: nous étudions les points d'inflexion, l'accélération de l'augmentation (la dérivé seconde). La courbe donne beaucoup d'indication: les données du passé nous donne des indications sur ce qu'il va se passer dans le futur.
De plus, les évolutions italienne et de Chine nous permettent de nous aider à prévoir l'évolution française.

Voici les prévisions pour la France pour les prochains jours (jusqu'au 15 mars ce sont des données réelles; à partir du 16 mars ce sont des prévisions)

casfrance16032020




N'hésitez pas à venir discuter avec nous sur notre page facebook: